Orlando punie à la manière de Sodome

Bakr El Idrissi

 

www.double-critique.com/aktuelles/orlando-punie-a-la-maniere-de-sodome/

Que veut-dire la colère d’un homme à la vue de deux hommes qui s’embrassent, lors d’une promenade avec sa femme et son garçon, l’achat suite à cela d’une arme et la fréquentation d’une boite de nuit gay, avant qu’il décide finalement une nuit d’y faire irruption, de tirer sur tous ceux qui s’y trouvent et causer la mort de 49 personnes et en blesser 53 ?

 

Qui s’est mis en colère ici ? S’est-il mis en colère pour lui-même ou pour son Dieu ?

Il nous suffit de savoir que cet homme appartient à une religion abrahamique, pour comprendre le sens de la « colère divine » contre les homosexuels, pour comprendre les raisons de la haine et l’aversion à leur endroit, sa source et ses manifestations.

 

En effet, dans les textes sacrés, Dieu a détruit toute une tribu pour la conduite sexuelle des ses membres (celle de Sodome dans la Genèse, le peuple de Loth dans le Coran).

 

Mais la question qui se pose d’elle-même, si véritablement un dieu est provoqué par nos penchants sexuels et si les baisers que les deux hommes à Orlando ont échangés l’ont provoqué, pourquoi ne les a-t-il pas puni directement comme le relatent les histoires dans les textes sacrés ?

L’américain d’origine afghane, Omar Mateen qui a exécuté l’attaque terroriste du Pulse à Orlando est la réponse directe de Dieu.

Omar Mteen porte une foi religieuse qui lui apprend qu’il est le calife de Dieu sur terre !

C’est-à-dire, le dirigeant légitime des affaires des êtes vivants sur la planète terre.

C’est-à-dire le préposé aux actes, aux paroles et aux mœurs des êtres humains sur terre.

C’est-à-dire, l’héritier ou l’émir de Dieu sur terre.

Cette idée dangereuse, ce virus mortel, cette bombe destructrice, est logée dans un quartier de l’esprit de chaque religieux, elle reste endormie si elle n’est pas provoquée, mais dès qu’un événement l’excite, elle se réveille et se met en position d’assaut, et si les conditions et l’occasion lui sont propices, elle se traduit dans la réalité par des violences, destructions et terrorismes. Son danger réside dans sa force à transformer les plus vertueux et les plus éduqués des êtres, en des assassins et destructeurs mondiaux.

 

Ceux qui craignent le plus Dieu et l’adorent le plus, sont les plus fous et les plus aptes au terrorisme, quand il s’agit de Dieu.

C’est ce qui est arrivé à l'exécutant de l’attaque. Son père n’a-t-il pas déclaré qu’il « s’est mis en colère à la vue deux hommes qui s’embrassent » ?

En réalité ce qui s’est passé c’est que au moment où Omar Mateen a vu ces deux hommes s’embrasser, il a endossé l’habit du Dieu Abrahamique et a agi en conformité avec la destruction de Sodome/ le peuple de Loth.

Cette investiture, était comme une nouvelle naissance à l’intérieur de la religion, c’est la deuxième naissance qui est dangereuse, car elle revient vers les origines et s’y conforme.

C’est bien cette naissance qui a bombardé la réserve des virus mortels de la croyance.

Il s’est mis en colère pour Dieu à la façon des fous d’Allah, des fous du Christ et des fous de Yahvé, en Orient et en Occident. Ainsi, une personne parmi ceux-là, a exprimé son regret, après l’attaque barbare, que Omar Mateen, n’ait accompli l’acte « qui lui a été inspiré » à la perfection, puisqu’il n’a pas tué le plus grand nombre de « déviants », de sorte qu’il y a eu un bon nombre de rescapés, selon les dires du pasteur américain Roger Jimenez.

Bakr El Idrissi, 23.07.2016

Traduit de l’arabe par Siham Bouhlal

Hier finden Sie uns

Double Critique e.V.

Postfach 20 06 18

35018 Marburg

Kontakt

Rufen Sie einfach an unter

 

+49 176 23364730 +49 176 23364730

 

oder nutzen Sie unser Kontaktformular.

Druckversion Druckversion | Sitemap
© Double Critique e.V.